DEVENEZ AMBASSADRICE & SEMEUSE DE FÉLICITÉ - CLIQUEZ POUR EN SAVOIR PLUS
E-ACADÉMIE AROMATHERAPY CERTIFICATION PROGRAM BLOG FRANÇOISE RAPP SE CONNECTER CARTES CADEAUX /GIFT CARDS

Les 5 plantes detox du printemps

Le conseil du printemps est de balayer les toxines qui encombrent le flux harmonieux de l’énergie vitale ! Cette saison est celle où le corps et les sens s’éveillent. Après le long silence froid de l’hiver, le printemps est le premier frémissement de l’année qui annonce une période d’épanouissement, d’extériorisation, de montée de la sève, de germination des plantes, de floraison, de dissémination des pollens et des graines par le vent, principal élément climatique de la saison

La cure détox du printemps redonne et relance la vitalité du corps et de l’esprit. En accompagnement d'une diète détox bien adaptée à votre tempérament, les plantes médicinales bien choisies vont soutenir le corps pour faire face aux allergies printanières et dans sa préparation avant la grosse chaleur et la sècheresse estivale

J'ai sélectionné 5 plantes phares qui soutiennent l'organisme pour ce mois d’avril. C'est ensuite que vous continuerez avec des plantes revitalisantes, purifiantes et rafraichissantes en tisane ou autre galénique qui soutiendront le gros travail de  drainage effectué par le foie et le système lymphatique qui s’est mis en berne pendant l’hiver.

 Mais commençons par nettoyer et préparer l'organisme ...

 

 L'ARTICHAUT  (extrait fluide)

Son amertume lui confère des propriétés hépatiques de détoxifiant et protecteur du foie. IL est connue depuis le 15ème siècle pour un usage alimentaires mais ses vertus médicinales sont appréciées que récemment. On utilise les feuilles des tiges car ce sont elles qui détienne tles vertus thérapeutiques de la plante. Les anciens utilisaient également les racines. Le reste de la plante ou les bractées du capitule floral se déguste !

En ce qui concerne la cure détox de printemps, l’artichaut est employé pour calmer les digestifs : insuffisance biliaire, prévention des lithiases, digestion lente, ballonnements, constipation.

Il est un diurétique et dépuratif assez actif et on l’emploie quand l’organisme a besoin de relancer le système digestif et élimination. On le prend en dose croissante afin d’éviter les crises curatives de nausées, maux de tête...

L’extrait fluide (en ampoule) est une galénique qui fonctionne très bien car elle assure une bonne concentration de principes actifs. En cure courte de 21 jours maximum.

Cette plante est à éviter pour les femmes allaitantes car la présence d’inuline peut contribuer à produire du lait maternel.

 


LE PISSENLIT (extrait fluide)

Cette salade sauvage printanière se cueille sur les bords des chemins et dans les champs dès le début de la saison, avant que la plante fleurisse. Elle est une très bonne alliée du foie et des reins.

Vous pouvez l’employer dès le sortir de l’hiver (maintenant !) pour aider le corps à nettoyer les toxines accumulées. Ses principes amers augmentent les sécrétions biliaires. Son action principale est ... diurétique et elle est un grand draineur hépatorénal en plus d’être hypocholestérolémiante. C’est l’alliée du décrassage de printemps !  Elle s’emploie en cas de troubles urinaires, rétention d’eau, tendance aux cystites, hypertension... et aussi quand il y a des troubles cutanés et que la peau devient un émonctoire secondaire dans l’élimination de toxines : dermatoses et éruptions diverses (eczéma, psoriasis, urticaire...)

Ce sont ses feuilles qui sont utilisées et non ses fleurs (qui figurent souvent sur le packaging !)

En extrait fluide et en cure courte de printemps, elle facilite l’évacuation des toxines encombrantes.

 


LE RADIS NOIR (extrait fluide)

C’est le champion pour les échanges métaboliques au niveau du foie, des poumons et de la vessie. Il contient des composants organiques souffrés qui favorisent le drainage du foie, de la vésicule biliaire et l’élimination des déchets. Il possède également une action expectorante et diurétique.  Sachez que lorsqu’il est employé sur la peau, il calme les érythèmes.

C’est sa racine fraîche qui est employée et qui contient tous les actifs : essence sulfurée, glucosilonates, rapharine, vitamine C  et oligo-éléments.

Ce printemps, vous l’emploierez comme draineur de la sphère hépatique et pour soutenir le foie qui œuvre durement. utilisez le en cure pour la détox printanière mais aussi les problèmes d’inflammations et de démangeaisons de la peau,  les hémorroides (quand le sang est un peu trop épais du à une surcharge toxinique) , la sphère ORL et digestive. Il augmente d’ailleurs l’élimination intestinale et rénale.

Employez le frais (c’est un peu fort mais bon), en extrait fluide pour plus d’efficacité le soir car son heure en chronobiologie chinoise est de 1h à 3 h du matin. Faire ainsi renforce son efficacité. Comme toutes les plantes hépatiques d’ailleurs.

 


LA SÈVE DE BOULEAU (sève)

Ce n’est pas le jus que vous prendrez ce printemps mais la sève fraîchement recueillie. Elle se présente comme une eau presque pétillante que vous consommez à raison d’un bon verre à jeûn le matin et pendant 21 jours.

Drainante, diurétique, reminéralisante elle est l’incontournable de la saison pour relancer les défenses naturelles en douceur, réveiller l’organisme et le purifier des excès de l’hiver. Liée à l’élément EAU, la sève de bouleau agit aussi sur les l’évacuation des « cristaux » accumulés au niveau articulaire, urinaire, digestif voir nerveux (en gemmo)

La sève de bouleau convient bien aux tempéraments lymphatiques, bilieux et nerveux

 


LE CÉLERI (huile essentielle)

L’huile essentielle de céleri est bien connue des aromathérapeutes car elle est une excellente draineuse foie, peau et reins. Sa fonction : la détoxification avec une action très efficace de protectrice du foie.

Drainante elle s’emploie en cure courte (sauf pour les femmes enceintes) par voie orale en respectant les doses physiologiques (jamais au-delà de 6 gouttes total par jour en plusieurs prises et ne pas dépasser 5 jours).

Ou utilisez-la diluée dans de l’huile végétale puis massez les points Tai Chong qui est LE point de détoxification du printemps aussi appelé le carrefour ou le grand assaut, c’est pour dire ! est souvent engorgé en cas de problèmes liés au foie : intoxication à l'alcool, nourriture trop riche, ou en trop grande quantité, mais aussi en cas d'impatience, de bouillonnement intérieur. C'est un grand point de détoxification. Il aide donc le foie à faire son travail d'épuration, et diminue les effets de l'intoxication : fatigue, mal de tête, gueule de bois, ballonnements, gonflement des yeux, etc. Il est recommandé de le travailler à l'approche du Printemps (élément Bois, régulé par les méridiens du Foie et de la Vésicule Biliaire).

PS : diurétique émotionnelle, elle agit sur les cystites psychogènes en plus d’être un excellent antiseptique urinaire.

Attention toutes fois aux personnes souffrant de cancers hormono-dépendants car une action oetrogen-like reste en point d’interrogation !

Ces informations ne se substituent pas à un avis médical. Si vous avez des antécédents ou souffrez de pathologies, veuillez demander conseil à votre médecin ou pharmacien avant toute prise de produit phytothérapie et aromathérapie. 

Les plantes hépatiques sont généralement contre-indiquées lorsqu’il y obstruction des voies biliaire ou présence de calculs.

Pour vous aider dans votre plan détox et remise en forme globale, découvrez le programme de naturopathie familiale et comment vous allez retrouver minceur, vitalité, zenitude... et plus encore ! Je vous y retrouve ICI ou cliquez sur l'image ci-dessous

Close

Restez avec nous & apprenez le pouvoir subtil des plantes ...

Restez informé.e des évènements, des actualités, des promotions et plus encore ...Suivez les conseils & les astuces de Françoise !